Tarif baby-sitting : Quel coût pour votre baby Sitter ?

Tarif baby-sitting : Quel coût pour votre baby Sitter ?

20 novembre 2020 0 Par Sarah

Vous voulez faire garder vos enfants, mais le prix d’un baby Sitter reste pour vous, difficile à estimer. En effet, son montant varie en fonction de plusieurs indicateurs tels que le service demandé, nombre d’enfants à garder, qualification de la garde d’enfant, horaires, localisation géographique, taux horaire du SMIC en vigueur, salaire minimum requis par la Convention collective nationale des salariés du particulier employeur ou encore prix du marché, etc.

Pour tout savoir avant de choisir votre prochaine baby-sitter, dans cet article, nous allons vous donner une idée des prix de babysitting pratiqués à Paris, en général à travers la France et en fonction de votre situation.

Les diverses méthodes de recrutement

Le moyen le plus direct pour trouver un baby-sitter est de chercher auprès de votre entourage. Les membres de vos connaissances et de votre famille constituent un réseau de choix pour la garde d’enfants. Outre l’avantage de connaître les personnes en question, et ainsi de pouvoir leur faire confiance, cette option offre l’avantage d’un débat plus souple quand vient l’heure de fixer le prix. Vous pouvez aussi vous concentrer aux petites annonces publiées dans les journaux ou déposées chez les commerçants de votre secteur. Ces solutions vous permettent de délimiter les conciliateurs qui, eux aussi, ont un coût.

En effet, si vous voulez passer par une agence de babysitting Paris spécialisée dans la garde d’enfants, il vous faudrait un budget plus conséquent. Toutefois, vous aurez la garantie d’avoir affaire à des prétendants qui auront été jugés et estimés capables à réaliser cette mission.

À mi-chemin entre les moyens antérieurement invoqués, vous trouverez des sites web qui mettent gratuitement en relation les baby-sitters et les parents. Cette alternative est réellement avantageuse pour les deux parties, car le site ne prend pas de commission sur la convention. Si vous optez pour ce moyen de recrutement, le salaire va être fixé avec le/la baby-sitter que vous aurez sélectionnée. Sachez que tout baby-sitter déclaré ne pourra être payé en dessous du salaire minimum (SMIC). Même si la plupart des missions occasionnelles de babysitting Paris spécialisé ne sont pas déclarées, il est conseillé de s’accorder à la loi sous peine d’être condamné pour travail insidieux.

Quels sont les prix d’un baby Sitter ?

L’année dernière, le tarif horaire moyen adopté pour une heure de garde d’enfant à domicile se situe entre 8 et 12 euros. À noter que celui-ci ne peut pas être en dessous de 10,03 euros, soit 7,79 euros nets. Ce plafond minimum correspond à celui du SMIC en vigueur.

Mais d’abord, la rémunération de baby-sitter est régie par les dispositions de la Convention collective nationale des salariés du particulier employeur. Celle-ci prend en compte l’âge et la classification :

  • niveau 1, baby-sitter, 10,13 euros bruts par heure : observé de temps en temps un ou plusieurs enfants de plus de trois ans,
  • niveau 2, garde d’enfants, 10,20 euros bruts par heure : garder un ou plusieurs enfants avant ou après trois ans, préserver les espaces de vie de l’enfant, assisté aux devoirs,
  • niveau 3, garde d’enfants, 10,40 euros bruts par heure : mêmes dispositions que le niveau 2 additionnées de l’entretien du linge,
  • moins de 17 ans : abattement sur salaire 20 %,
  • de 17 à 18 ans : abattement sur salaire 10 %

À noter qu’une certification professionnelle de la branche des salariés du particulier employeur inscrit au RNCP (Répertoire national des certifications professionnelles) peut entraîner une valorisation supplémentaire du salaire horaire.

Mais, au-delà du taux horaire minimum pour du babysitting Paris déclaré, les tarifs peuvent vraiment varier. Les demandes des parents pour le poste (récupérer les enfants à l’école, les assister pour faire les devoirs, les faire dormir, etc.) ou la prise en compte d’avantages en nature comme le transport offert ou le repas compris peuvent les faire changer.

Sur ce point, la convention collective envisage une valorisation de 4,70  euros par repas et de 71 euros par domicile mis à disposition (si le baby-sitter dort chez son patron.) L’URSSAF appose quant à elle, une valeur forfaitaire de 4,85 euros par repas et de 70,10  par pièce. Un tarif qui change en fonction de la rémunération de la baby-sitter.

Les parents employeurs peuvent aussi faire la différence entre heures de travail responsable et heures de travail effectif. Les premières, pendant que l’enfant dort ne sont payées qu’aux 2/3 tandis que les secondes, pendant le temps d’éveil de l’enfant sont payés à taux plein.

La baby-sitter peut enfin être employée par une agence de babysitting Paris professionnel, ce qui évite à la famille les contraintes du recrutement.

Effectuer un calcul de prix juste

Le premier réflexe est d’offrir ou demander le SMIC. Mais ce n’est pas aussi simple :

Comme pour tout, c’est le marché de l’offre et de la demande qui fait la loi : le tarif ne sera pas similaire à Paris, Marseille, Lyon, ou dans un petit village perdu. De la même manière, vous ne pouvez payer votre baby-sitter au même prix le soir du 31 décembre ou un samedi ordinaire.   Il est donc impératif, dans un premier temps, de vous informer sur ce qui se pratique dans votre quartier. Demandez à vos voisins et aux autres parents à la sortie de l’école !

À l’inverse d’une assistante maternelle, le tarif horaire n’est jamais assuré par enfant gardé. La difficulté de la garde (âge et nombre des enfants), ainsi que ses horaires, doit être considérée, mais en aucun cas il ne s’agit d’accroître le SMIC par le nombre d’enfants gardés !

Les heures oisives, dites de « présence responsable », peuvent être payées aux 2/3. Une heure travaillée est calculée comme 40 minutes réelles au moment de la déclaration. Il s’agit des heures pendant lesquelles les enfants reposent.

Pour un babysitting paris spécialisé en soirée, les parents n’en prennent pas sûrement compte. Bien que ces heures soient moins entreprenantes vis-à-vis des enfants et que la baby-sitter puisse en bénéficier pour étudier ou regarder un film, elles n’en restent pas moins fatigantes puisqu’il s’agit souvent d’horaires apathiques pendant lesquels la baby-sitter doit rester consciente.