Tout savoir sur les chiens qui peuvent détecter des maladies

16 août 2021 Non Par Harry

Les chiens ne sont pas uniquement des animaux de compagnie pour l’homme. Ils sont de véritables guides pour les non-voyants. Certains sont même dressés pour aider la police. Cependant, saviez-vous qu’ils pouvaient également détecter certaines maladies ? Découvrez-en plus ci-dessous sur cette surprenante capacité.

L’odorat du chien : un sens développé à l’extrême

Les chiens surtout ceux nourris à la croquette hypoallergénique chien sont réputés pour avoir un très bon odorat. Ils ont un sens olfactif entre 10 000 et 20 000 fois plus puissant que celui des humains. Cette faculté extraordinaire à sentir les odeurs les plus infimes est démontrée depuis la nuit des temps. C’est ce qui explique pourquoi certains chiens sont très utilisés pour détecter la drogue, les explosifs, un orage proche, une fuite de gaz, une personne disparue…

Ces animaux de compagnie peuvent aussi être d’une aide très précieuse dans le domaine de la santé. Les études ont prouvé que la présence des chiens est bénéfique pour les personnes âgées ou malades. En effet, leur état de santé ou humeur s’améliore naturellement à leur contact. L’odorat très développé des chiens leur permet également de détecter un certain nombre de maladies. Toutefois, plusieurs questions se posent, à savoir si cela est réellement possible.

Les chiens et la possibilité d’une détection de cancer

Plusieurs personnes ayant eu le cancer ont révélé que bien avant le diagnostic, leur chien reniflait la partie malade de leur corps. C’est alors vers la fin des années 80 que l’éventualité que certains chiens sont capables de détecter un cancer est apparue pour la première fois. En 1989, le professeur Hywel Williams spécialisé en dermatologie a mentionné le cas d’une patiente atteinte d’un mélanome. Cette dernière inquiète de la forme d’un grain de beauté sur sa jambe a été poussée à consulter un professionnel grâce à son chien. En effet, l’animal ne cessait de le renifler avec insistance tout en aboyant.

Ce sont les aboiements du chien qui ont conduit la patiente à se faire examiner et diagnostiquer la maladie. Face à la multitude des déclarations, des scientifiques se sont intéressés à la question. L’objectif était de savoir si les chiens sont vraiment capables de détecter un cancer chez l’Homme ou s’il s’agissait de simples coïncidences. Après plusieurs études en France et en Allemagne, des chercheurs ont confirmé la capacité de certains chiens à détecter des cancers. Il s’agit du cancer de la prostate dans des urines, celui des intestins dans des selles, celui du poumon dans l’haleine des patients touchés… Plusieurs autres expériences et tests ont démontré que certains chiens ont cette disposition à détecter des types de cancers.

Plus récemment en 2015, un labrador nommé Daisy a alerté sa maîtresse en se frottant à de nombreuses reprises à sa poitrine. La propriétaire du chien a été diagnostiquée atteinte d’un cancer du sein peu de temps après.

D’autres maladies détectables par les chiens 

Les chiens nourris à la croquette hypoallergénique chien peuvent détecter plusieurs autres maladies grâce à leur odorat impressionnant. 

Le diabète 

Au début de 2019, une étude anglaise parue dans Plos One a révélé que les chiens pourraient détecter les épisodes hypoglycémiques. Ils y arrivent dans plus de 80 % des cas pour les personnes atteintes de diabète de type 1.

Selon l’étude, l’odeur associée à l’hypoglycémie peut alerter les chiens formés à reconnaître cette maladie. Ils la signalent par un comportement bien particulier, par exemple un coup de museau sur la jambe du malade. 

Le paludisme

Des chercheurs anglais ont dévoilé en 2019 les résultats d’une expérience menée en Gambie. Elle consistait à faire renifler à des chiens, les chaussettes d’enfants infectés par le paludisme. Notez que ces derniers ne présentaient aucun symptôme et l’expérience a été très concluante. 

La migraine 

Anticiper une crise de migraine permet d’atténuer l’intensité et la durée des douleurs. Une étude publiée dans le Journal of Alternative and Complementary Medicine en 2013 a révélé que 60 % des participants ont déclaré que leur chien les avait avertis de l’apparition d’une céphalée. Cela se serait passé une heure ou deux à l’avance.