Chevalière : le bijou qui fait un grand comeback !

Chevalière : le bijou qui fait un grand comeback !

22 juillet 2021 0 Par Harry

La chevalière est un bijou traditionnel tant apprécié pour son côté antique dont l’existence remonte à plus d’un millénaire. Cette bague aux formes bien singulières raconte toute une histoire sur les civilisations d’antan impliquant la noblesse européenne et la pratique romaine. Portée pour son élégance et son plateau assez large – mais pas que- la chevalière fait en ce moment un come back incroyable pour répondre aux besoins des passionnés de mode et de bijoux.

Quelles sont les particularités d’une chevalière ?

Si vous comptez offrir une chevalière à une personne qui vous est chère, sachez que ce bijou antique est une véritable incarnation d’une nouvelle mode. Les chevalières connaissent un succès fulgurant en ce moment pour orner diverses tenues. Telles quelles, elles sont vite devenues des bijoux incontournables des rayons et des boites à bijoux. Mais pour mieux justifier ce succès, on peut immédiatement se tourner vers les particularités de la chevalière.

  • Style original bien qu’antique

Même si la chevalière appartient à une époque qui s’est écoulée bien avant notre siècle, elle parvient toujours à démontrer un style assez original. Avec des initiales ou des armoiries, la bague affiche un design authentique sur lequel on reflète toujours tout un charme. Quand on a tendance à porter des petites bagues classiques sur les doigts, changer un peu les habitudes et porter une chevalière sur le petit doigt peut réellement faire la différence sur le rendu.

  • Mise en valeur des métaux précieux

On cherche dans un bijou de l’élégance, du style et bien sûr de la qualité. Et on peut dire que la chevalière remplit parfaitement ces trois critères. Déjà, on constate que l’anneau est souvent conçu en métal précieux, de l’or pour le charme, de l’argent pour l’élégance. Avec la taille de la bague et de son plateau, un modèle en or 18k se remarquera facilement si l’objectif est de l’utiliser pour agrémenter un look.

  • Qualité exceptionnelle

La matière de fabrication du bijou est étudiée pour assurer sa longévité. Une chevalière, ce n’est pas une bague que vous arriverez à casser à la moindre chute. Elle se porte très bien au quotidien sans se déformer ou changer d’aspect. Plus elle est lourde, plus elle est susceptible de durer, notamment si c’est d’une conception en or. Cependant, la qualité du bijou repose aussi le savoir-faire de son fabricant, d’où l’importance de choisir une bonne marque.

Chevalière et modernité : quel est le rapport ?

La chevalière connaît un renouveau de son destin pour intégrer la mode moderne et orner les doigts des adeptes. Le bijou peut alors continuer à briller de mille feux sur son propriétaire, tout en gardant sa réputation d’avant, étant une bague de noblesse. Mais la chevalière et la modernité sont souvent vues comme des choses bien à part. Le goût peut alors diverger, mais on constate quand même quelques changements qui peuvent constituer un compromis.

  • Modernisation du design

Si certains modèles de chevalière conservent leur design traditionnel, d’autres sont plutôt conçus pour s’adapter à la modernité. Le bijou s’adresse donc à tout le monde. Se démarquer avec une simple bague devient alors possible lorsque vous portez, par exemple, une chevalière sur l’auriculaire droit. La modernisation du design de la chevalière se fait de manière discrète. L’ajout de pierre précieuse ou de symbole moderne est pour cela le changement le plus remarqué. À notre époque, tout ce qui est coloré cartonne ! Des ornements supplémentaires colorés en émail viennent alors s’ajouter à certains modèles pour afficher leur beauté.

  • Volume légèrement réduit

Une authentique chevalière identitaire et antique se caractérise souvent par une forme traditionnelle et un gros volume. On soulève par contre que ce volume tend à devenir réduit sur les modèles récents. Ça reste une chevalière, mais c’est seulement une autre façon de la moderniser pour mieux convenir à son propriétaire. Il faut croire que le bijou s’apparente plus à un ornement de nos jours, sans plus conserver son côté utilitaire.