3 solutions pour faire face au changement climatique

3 solutions pour faire face au changement climatique

4 juin 2021 0 Par Nathalie

Le climat mondial est depuis quelques années maintenant sujet à des changements. Ces derniers ont une incidence non négligeable sur notre vie de tous les jours. Il n’est pas possible de ne pas ressentir les effets du changement climatique dans notre quotidien. Cela peut se traduire par une hausse des températures (maximales et aussi minimales), par une fonte et un recul des glaciers, mais également par une intensification des pluies. Afin de faire face à ce phénomène grandissant du changement climatique, voici quelques propositions de solutions.

Choisir d’utiliser l’énergie verte

Dans les foyers, l’énergie est un élément indispensable. Elle est notamment utilisée pour alimenter les diverses installations de la maison, comme l’installation électrique, ou encore le chauffage. Elle peut également être utile pour cuisiner. La consommation en énergie est le plus souvent considérée comme l’une des causes de l’accentuation du changement climatique. Elle est une des causes du réchauffement climatique. En effet, elle peut contribuer dans une large mesure à l’épuisement des ressources de la planète. Ce qui aura pour conséquence de bouleverser l’équilibre entre les éléments qui influencent le climat.

D’une manière générale, la meilleure solution à appliquer pour préserver le climat serait de réduire la consommation en énergie du ménage. Si cela s’avère difficile alors une alternative reste possible. Il s’agit de faire usage de ce que l’on nomme l’énergie verte. C’est un type d’énergie qui n’use pas les ressources du globe. On peut notamment distinguer les énergies renouvelables suivantes :

  • l’énergie éolienne : qui utilise la force du vent pour faire tourner les éoliennes et produire de l’électricité.
  • l’énergie solaire : qui recueille les rayons du soleil pour les transformer en énergie.
  • l’énergie hydraulique : avec l’eau comme principale source, ce type d’énergie est obtenue grâce à force de cet élément,
  • la biomasse : c’est en fait de la matière organique (végétale ou animale) qui est utilisée pour extraire de l’énergie.
  • la géothermie : il s’agit de l’exploitation de la chaleur qui est stockée dans le sous-sol pour en faire de l’énergie utilisable.

Préserver les forêts en luttant contre leur destruction

Protéger la planète de la déforestation reste une bonne initiative pour réprimer les conséquences du changement climatique. En effet, les arbres contribuent de façon significative au maintien de l’équilibre de l’émission de CO2. Les forêts ont pour rôle d’absorber le dioxyde de carbone qui se trouve dans l’atmosphère. Le CO2 en question est ensuite stocké dans les branches, les racines et aussi le tronc des arbres. Il est donc impératif de freiner autant que possible la dégradation des forêts à travers le globe. Sauver les arbres est une initiative qui devra être prise à tous les niveaux. L’action devra être un sujet de préoccupation des gouvernements des pays, mais aussi de chaque individu, membres de la population. Parmi les dispositions que l’on peut prendre, il y a :

  • le fait de laisser le temps à la forêt de se renouveler en limitant son exploitation,
  • la sauvegarde, autant que possible, des sols et des eaux,
  • la préservation de la biodiversité existante dans les forêts.

Sensibiliser le plus possible sur les ravages du changement climatique

Pour que les solutions qui sont proposées pour la lutte contre la dégradation du climat soient bien assimilées et appliquées de manière correcte, il faudra tout d’abord que les populations sachent ce que c’est que ce phénomène. Connaître en détail le changement climatique peut aider chacun à prendre conscience des agissements qui mettent en danger notre environnement. Il est effectivement possible que dans notre quotidien, on n’ait pas toujours idée que certains de nos actes portent préjudice au climat. Une sensibilisation sur les ravages du réchauffement climatique est déjà un bon moyen d’en réduire les conséquences sur notre planète.