Toutes les caractéristiques pour imprimer au format A3 

Toutes les caractéristiques pour imprimer au format A3 

13 avril 2022 Non Par Eva

Format A4, A3, B, C : il y a tout autant de formats de papier que de possibilités d’utilisation de ces derniers dans l’imprimerie. Le format A3 compte notamment parmi les connus et courants et se prête entre autres à la conception d’affiches publicitaires et de dépliants. Quel format adopter pour l’impression de vos supports publicitaires ? Mettons en lumière les particularités du format A3 ainsi que ses avantages.

 

Quelles sont les normes de format ?

 

Il faut savoir en premier lieu que la norme internationale ISO 216 est le standard utilisé à travers le monde sauf aux États-Unis et au Canada. Elle a permis d’établir les principaux formats de papier actuels en fonction des dimensions de la feuille. Et, parmi tous les formats disponibles à l’impression, la gamme A est celle qui est la plus répandue et la plus courue. D’ailleurs, la plupart des supports publicitaires sont à imprimer au format A3. Pour rappel, il existe onze formats dans la série A, allant du A0 au A10 et ils présentent l’avantage de toujours conserver leurs proportions à l’impression. Les séries B et C sont quant à elles, affectées à des utilisations un peu plus spécifiques.

Format A

 

La série A est le format usuellement utilisé dans l’imprimerie. Elle se compose de 10 sous-groupes, du A0 qui est le plus grand au A10. Les dimensions des formats A se basent sur le format A0 dont la dimension est de 841 x 1189 mm. Ainsi, le format A1 de dimensions 841 x 594 mm s’obtient en pliant une feuille A0 en deux dans le sens de la largeur. La technique est la même jusqu’à arriver au format A10, de dimensions 37 x 26 mm que l’on obtient en pliant une feuille A9 en deux.

Alternative B et C

 

La série B comprend également 10 sous-groupes allant du B0 qui est le plus grand au B10 qui est le plus petit. Le B0 (1000 x 1414 mm), le B1 (707 x 1000 mm) et le B2 (500 x 707 mm) sont généralement utilisés en tant que supports publicitaires tels que des affiches de grand format. De son côté, le format C qui va de C0 (917 x 1297 mm) au C10 (28 x 40 mm) est ce que l’on appelle un format complémentaire. Ce type de format est essentiellement utilisé pour la création d’enveloppes.

Comment cela fonctionne-t-il ?

 

Les formats de papier ont été conçus afin que les proportions de la feuille soient conservées même si on la découpe ou qu’on la plie dans sa longueur. Dans l’univers de l’imprimerie, cela permet d’éviter les pertes lors du massicotage ou du découpage des bords.

Chaque format se compose d’une lettre et d’un chiffre. Pour mieux comprendre la logique des formats, il est important de comprendre que le chiffre se réfère au nombre de fois où le format qui le précède. Plus concrètement, le A1 s’obtient par la division en deux d’un A0, le A2 s’obtient par exemple par la division par 2 d’un A1 et ainsi de suite.

En ce qui concerne les complémentarités entre les formats, il est par exemple possible de mettre une feuille A4 dans une enveloppe C4 et ensuite de glisser le tout dans une enveloppe B4. Le B4 affiche en effet de plus grandes dimensions que le C4 et le A4.

Focus sur le format A3

 

Le format A3 présente des dimensions de 297 x 420 mm et compte parmi les plus courants dans l’imprimerie.  Comme elle affiche une surface d’impression de 1 250 cm², cela permet de l’exploiter au mieux lors de l’impression de supports publicitaires. S’il est un peu moins courant que l’A4, l’A3 fait tout de même partie des formats les plus utilisés. Sa taille intermédiaire est en effet adaptée à la création de divers supports.

En termes de communication interne, le format A3 peut par exemple être utilisé pour la conception de guide d’accueil mais aussi d’infographies. L’A3 se révèle également intéressant pour la communication externe de votre entreprise. Ce, pour la réalisation d’affiche publicitaire, de dépliants, de brochures ou encore de plaquettes commerciales.