Comment signaler la casse, le vol ou la perte d’un smartphone à votre assurance ?

Comment signaler la casse, le vol ou la perte d’un smartphone à votre assurance ?

21 janvier 2020 0 Par Stéphanie

Les casses de téléphones mobiles sont des phénomènes récurrents. Cependant, avec la hausse généralisée des tarifs des mobiles à l’achat, cet épisode peut vite représenter un coût significatif pour l’usager. C’est en ce sens que les assurances sont pertinentes afin de protéger l’utilisateur contre un aléa lié à son téléphone mobile.

Les étapes à suivre lors de la déclaration de sinistre


Avant de procéder au signalement de la casse du vol ou de la perte de votre smartphone auprès de votre assureur il est important de vérifier que les clauses sont bien respectées. Par exemple, la plupart des assureurs appliquent un délai de carence lors de la signature du contrat. En dessous de cette durée, l’assureur appliquant le délai de carence ne prendra en charge votre téléphone dans le cadre d’un remboursement, d’un remplacement ou même d’une réparation. Ce délai de carence a été instauré récemment pour faire face à un fléau dans le monde de l’assurance pour smartphone, à savoir les fraudes à l’assurance. En effet, certains assureurs acceptent d’assurer un particulier sans même avoir vérifié l’état du téléphone lors de la signature. De ce fait, le délai de carence constitue un frein aux malhonnêtes. Plus globalement, l’ensemble des clauses doivent être vérifiées en amont de la déclaration, telle que la vérification de la prise en charge de votre sinistre (l’oxydation, le vol, la casse, la panne), la modalité de déclaration etc.
Si les termes du contrat valident
la prise en charge de votre aléa par l’assureur, vous devrez entamer la procédure de déclaration de sinistre. En effet, une fois le sinistre apparu, n’engagez surtout pas de démarches auprès d’une agence de réparation avant d’avoir fait la déclaration auprès de votre assurance. Ces frais pourraient éventuellement être refusés par l’assureur si jamais vous ne respectez pas la procédure à suivre.

 

Ainsi, peu importe la mésaventure rencontrée, qu’il s’agisse d’une casse, d’un vol, d’une panne ou encore d’une oxydation de votre smartphone, vous devrez impérativement déclarer ce sinistre auprès de votre assureur dans les délais établis lors de la signature de votre contrat d’assurance. En moyenne il faut compter un délai d’environ 5 jours à partir de l’occurrence du sinistre. Pour ce faire, la déclaration est généralement entamée par l’intermédiaire d’un appel téléphonique, pour que l’assureur vérifie les conditions de prises en charges sur la base de ce que vous lui déclarerez. Une fois la déclaration validée par téléphone, vous devrez alors envoyer votre téléphone en plus d’une déclaration écrite à l’adresse indiquée. Certains sites vous proposeront des modèles de lettres pour vous aider.


Ici, chaque assureur à sa propre démarche. Cependant, dans la majorité des cas l’assureur vous demandera de lui retourner le mobile pour réaliser une expertise éprendre la décision la plus adaptée.
Par ailleurs, les assureurs vous demanderont systématiquement de justifier votre déclaration avec notamment la facture d’achat du téléphone. Notez que dans le cas d’un vol, il n’est pas impossible que votre assureur vous demande une preuve de dépôt de plainte.

Que se passe t’il en cas de non-respect du contrat ?


Selon le contrat d’assurance, il se peut que des plafonds d’indemnisation soient établis par l’assureur. Aussi, l’indemnisation maximale ne pourra excéder la valeur du téléphone assuré. Ainsi, selon le montant assurable que vous avez contracté l’assureur appliquera le plafond associé à l’offre que vous avez souscrit.
Par ailleurs, la grande majorité des assureurs établissent une dépréciation sur le modèle assuré. De ce fait, s’il se retrouve dans l’obligation à devoir, entre autres, proposer un remboursement du smartphone, il appliquera cette dépréciation à la valeur d’achat initiale. Certains assureurs proposent par exemple une grille tarifaire dépendante du montant que vous souhaitez assurer. Par conséquent si votre smartphone dépasse un montant seuil, vous devrez optez pour l’offre du dessus, afin d’être couvert pleinement par l’assureur en cas d’éventuels remboursements.
Enfin, dans l’éventualité où vous n’aurez pas déclaré votre sinistre dans le délai inscrit dans votre contrat d’assurance, l’assureur sera tout à fait en mesure de refuser de prendre en charge les réparations de votre smartphone ou bien son remplacement. En effet, la déchéance de garantie peut constituer un argument pour l’assureur, notamment dans les cas où le retard pris lors de la déclaration du sinistre engendre une aggravation de l’état du téléphone. Dans ce cas particulier, l’assureur subit un préjudice pouvant évoquer l’argument de la déchéance de garantie.