Les vigilances à avoir avant d’investir dans un local de centre commercial

Les vigilances à avoir avant d’investir dans un local de centre commercial

13 août 2020 0 Par Aline

Beaucoup d’investisseurs pensent qu’un investir un local au sein d’un centre commercial est une aubaine en termes de chiffre d’affaires et de nombre de clientèle. Comme le dit l’adage « il ne faut pas toujours se fier aux apparences ». Une étude bien précise doit prévaloir avant d’investir dans un centre commercial. De plus, les coûts sont relativement élevés avec ces biens commerciaux spécifiques.

Situation actuelle des locaux dans les centres commerciaux

Les projets de construction et d’extension de centres commerciaux  et ZAC permettent actuellement aux offres d’immobilier commercial de ce type de devenir de plus en plus nombreux.Toutefois, ces emplacements proposés ne restent pas très longtemps sur le marché. Les preneurs sont souvent les franchises. En effet, ces dernières sont les seules à détenir assez de fonds pour couvrir les garanties financières exigées par les gestionnaires des centres commerciaux. Les particuliers doivent se renseigner auprès du Conseil National des Centres Commerciaux ou encore auprès des mairies environnantes ou des réseaux de franchise pour espérer pouvoir concurrencer les franchises dans l’acquisition de biens dans les centres commerciaux.

Quel type de centres commerciaux choisir pour implanter un nouveau commerce ?

Les investisseurs doivent être à jour par rapport à l’information suivante. Avec les locaux dans les centres commerciaux, le mieux est de toujours opter pour ceux dans des petits centres commerciaux et éviter les centres déjà très célèbres. En effet,bien que le trafic soit important dans les grands ZAC, les clients passent seulement devant les portes sans faire des achats. Pour ce projet d’intégrer un centre commercial donc, une étude approfondie doit être réalisée, tout comme dans des emplacements plus libres. Un établissement d’un business plan précis, des calculs de la rentabilité et surtout le profilage de la clientèle dans un centre commercial en sont les fondamentaux.

Méfiance sur la disponibilité soudaine d’un local au sein d’un centre commercial

Comme évoqué plus haut, les nouveaux locaux dans les centres commerciaux se font rares sur le marché, et les franchises constituent des concurrents potentiels dans leur acquisition. C’est pourquoi les particuliers et entreprises attendent que des enseignes cèdent leur fonds de commerce pour se les remplacer. De temps en temps, des emplacements se libèrent, toutefois il faut toujours rester méfiant. La raison de la fermeture ou de l’abandon doit être clairement identifiée, certes tout ce qui est élément déclencheur de cette cession. Puis, il est pertinent de connaitre aussi les comportements des visiteurs, ainsi que de tous les éléments qui existent aux alentours, logiquement la concurrence, mais également les paramètres qui peuvent faire dévier le chemin des potentiels clients.

Les avantages d’un local dans un centre commercial

Les investisseurs détectent les avantages suivants par rapport à un investissement dans un local dans un centre commercial :

  • L’attractivité :

les commerces adorent les fortes fréquentations. Les entreprises œuvrant dans ce secteur d’activité se raviront ainsi d’un emplacement dans un centre commercial.

  • La notoriété des centres commerciaux :

les grandes marques connues du public investissent souvent les centres commerciaux. Il n’est plus nécessaire de faire une publicité ciblée ainsi. Il faudra juste avoir les bons produits pour faire des ventes intéressantes.

  • L’accessibilité :

les centres commerciaux ne connaissent pas ce problème, à ne citer que les parkings sécurisés. Cependant, il faudra juste se présenter en premier plan par rapport au local. Certains emplacements sont trop cachés dans les centres commerciaux d’ou l’intérêt d’investir dans une place de parking.

Les inconvénients d’un local dans un centre commercial

Tout comme d’autres emplacements commerciaux, les box présentent également des inconvénients. Les investisseurs ne doivent pas négliger ces points négatifs, l’avenir du business en dépend.

Les loyers élevés :

À note que les locaux commerciaux dans les centres commerciaux ne sont pas soumis au droit au bail. Il n’y a pas lieu de payer le pas-de-porte.Toutefois,il s’avère encore que le loyer constitue un blocage majeur pour les investisseurs. Le mètre carré est estimé en moyenne entre 1200 et 2000 €. Il reviendra aux investisseurs de négocier les prix en fonction du centre commercial. Par ailleurs, les coûts liés à l’entretien des parties communes ainsi qu’à la sécurité des locaux reviennent aussi aux locataires, des charges à prendre en compte également.

  • Des heures d’ouvertures et de fermetures définies :

L’amplitude des horaires des centres commerciaux sont aussi très variables, des ouvertures tardives contre des fermetures en soirée sont les plus observées. Ceci implique le paiement d’heures supplémentaires et majorées aux salariés dans certains cas.

  • Des filtres stricts au niveau des activités à exercer :

ce n’est pas n’importe quelle entreprise qui peut exercer dans les centres commerciaux. Le propriétaire est en effet en droit de choisir la nature de l’activité commerciale proposée, suivant son projet de développement ou l’image de marque qu’il veut imprimer dans les locaux.