Cigarette électronique : attention aux mauvaises habitudes

Cigarette électronique : attention aux mauvaises habitudes

3 septembre 2019 0 Par Mickael

La cigarette électronique est aujourd’hui considérée comme une aide efficace au sevrage tabagique. Elle est également reconnue comme une alternative plus saine à la cigarette classique. Toutefois, du fait du manque de recul pour mieux la cerner, la prudence est de mise. Certaines mauvaises habitudes ont été détectées et il est plus que temps de ne plus les reproduire à l’avenir pour votre santé et sécurité.

Investir dans des cigarettes électroniques de basse qualité

La cigarette électronique est devenue, en quelques années, un phénomène mode international. On en trouve partout et malheureusement, la qualité n’est pas toujours au rendez-vous or, cela expose les vapoteurs à certains dangers comme l’explosion de l’appareil. Pour éviter cela, il est fortement conseillé d’investir dans des e-cigarettes de qualité. Il est aujourd’hui facile de trouver les meilleurs clearomiseurs du moment puisque pour cela, il vous suffit de vous adresser à une enseigne spécialisée et connue de tous.

On reconnaît une cigarette électronique de qualité à sa marque et aux informations mentionnées sur son étiquette. Attention toutefois de vérifier la véracité des faits pour plus de sécurité.

Chauffer la cigarette électronique à température maximale

Pour avoir plus de vapeur et une vapeur plus chaude, certains vapoteurs n’hésitent pas à chauffer leur dispositif à la température maximale. Bien que vous chauffiez votre appareil au seuil mentionné sur le mode d’emploi, il est quand même mieux de rester un peu en dessous.

Trop chauffée, la cigarette électronique peut s’user très vite, mais pas que. Certaines études ont démontré que lorsque le e-liquide est trop réchauffé, il avait tendance à produire du formaldéhyde, une substance considérée cancérigène.

Cela signifie-t-il que ce produit est présent dans le liquide à évaporer ? Pas forcément. Même si à l’origine, ledit liquide se compose seulement de propylène glycol, de glycérine végétale, d’arômes et de nicotine, sous l’effet d’une température élevée, le mélange va produire du formaldéhyde. Voilà pourquoi il est conseillé de rester en dessous du seuil affiché.

Ne pas prêter attention aux composants des e-liquides

Il est vrai que la large palette d’e-liquides existants sur le marché nous incite à choisir les parfums au gré de nos envies. Toutefois, il ne faut pas se laisser emporter par un simple coup de cœur.

Avant d’acheter un nouveau flacon, il est conseillé de toujours consulter l’étiquette du produit. Cela vous permettra de connaître les différentes substances utilisées pour sa formulation.

La bonne formule serait « propylène glycol + glycérine végétale + arôme + nicotine (facultative) », mais certains liquides contiennent d’autres produits en plus comme l’alcool, le parabène, certaines huiles, … Si la liste se limite à la formule globale, votre seul souci sera de connaître l’arôme utilisé afin de vous assurer que vous n’y soyez pas allergique. Si d’autres produits y sont listés, renseignez-vous là-dessus puisqu’ils peuvent être dangereux pour la santé.

Vous pouvez également vérifier la teneur en propylène glycol et en glycérine végétale puisque si certains apprécient une prédominance de glycérine végétale, d’autres préfèrent une prédominance du propylène glycol. Ces deux substances forment la base de l’e-liquide, mais une fois chauffées, la première produit plus de vapeur avec une saveur assez légère et sucrée tandis que la seconde donne de la vapeur plus aromatisée et plus intense.

Associer cigarette classique et cigarette électronique

Certains fumeurs se disent qu’en alternant le tabac avec quelques coups de vapotage, ils vont réduire les risques de contracter des maladies cardiovasculaires, des cancers, des maladies pulmonaires, … Cela est totalement faux.

En effet, même si vous réduisez votre consommation de tabac, le seul fait de continuer à fumer vous expose quand même aux méfaits du tabagisme. Seul un sevrage tabagique définitif et total vous aidera à aller mieux.

Vous pouvez ensuite adopter le vapotage à la place, car dans ce domaine, les risques sont moindres et vous continuerez à avoir une petite dose de nicotine si vous y êtes dépendant.

Exposer l’entourage à la vapeur exhalée

Bien que le vapotage passif ne soit pas aussi dangereux que le tabagisme passif, il reste quand même conseillé de ne pas exposer les enfants, les femmes enceintes et les personnes âgées à la vapeur que vous exhalez.

Comme dit plus haut, on manque encore de recul par rapport aux réels effets de la cigarette électronique donc il faut toujours rester prudent. Même si la grande majorité des études menées jusqu’ici ont confirmé le caractère moins nocif de la cigarette électronique par rapport à la clope traditionnelle, ses effets restent incertains sur des organismes jamais exposés ni au tabac ni au vapotage.

Par respect pour les autres et par précaution, on conseille donc de vapoter dans un lieu où personne ne sera exposée à part vous. Il faut savoir que de nos jours, de nombreux établissements recevant du public ont interdit le vapotage au sein de leurs locaux.