Tout ce que vous devez savoir sur le sommeil de bébé

Tout ce que vous devez savoir sur le sommeil de bébé

31 août 2021 Non Par Joel

Dormir comme un bébé, c’est une expression employée quand on dort profondément et tranquillement. Et pourtant, la réalité est tout autre. Les bébés n’ont pas un sommeil calme et tranquille. Et une fois parent, on le comprend assez vite. D’ailleurs, les effets des nuits blanches se voient souvent sur le visage des papas et mamans qui viennent d’avoir un bébé. Vous souhaitez avoir toutes les informations sur le sommeil d’un enfant, poursuivez la lecture de cet article.

Combien de temps le bébé dort-il ?

 

Après la naissance, le bébé dort au moins 17h/24h. On pourrait penser que cela laisse le temps à la maman et au papa de se reposer et de dormir tranquillement au cours de la nuit. Et bien non ! Le sommeil du bébé est caractérisé par des réveils toutes les heures voire les demi-heures. Quand bien même, vous le mettez dans un lit douillet confortable, il se réveillera au moins toutes les heures. Et c’est tout à fait normal. Pour l’allaitement maternel, c’est à la demande. Donc, à chaque fois que l’enfant aura faim, il se réveillera.

Pour l’allaitement mixte, c’est toutes les trois heures. Donc, l’enfant se réveillera toutes les deux heures. Cette situation dure pendant trois ou quatre mois. Pour les parents qui habitent dans les grandes villes comme Lyon et qui mettent leurs enfants dans des établissements de garde, les bébés font leurs nuits plus facilement. En mettant leur enfant dans une créche Lyon dès deux mois, les parents peuvent espérer que leur petit acquiert rapidement une autonomie et développe plus facilement une aptitude à distinguer le jour et la nuit.

Le bébé reste éveillé plus longtemps durant la nuit

 

La plupart des bébés restent éveillés durant la nuit et dorment durant le jour. C’est parce que comme précité, ils n’arrivent pas encore à distinguer le jour de la nuit. Durant les premières semaines, les parents sont mis à rude épreuve. Les nuits blanches à bercer et à changer les couches, tous les parents le vivent.

Après 12 semaines, le bébé commence à dormir un peu plus durant la nuit et à passer plus d’heures éveillé durant la journée. À 5 mois, son sommeil est presque devenu comme le sommeil d’un enfant. Il dort au moins 12 heures au cours de la nuit et fait quelques heures de siestes durant l’après-midi. Néanmoins, à cet âge, les réveils nocturnes sont toujours d’actualité.

N’habituez pas votre bébé à vivre dans le silence

 

Quand il était dans l’utérus, le sens auditif du bébé était déjà développé. Il pouvait entendre tous les bruits qui l’entouraient, votre voix, les chansons, la radio, la télé, etc. Une fois qu’il est né, ne faites pas l’erreur de mettre le silence complet dans la maison. Cela ne fera que perturber son sommeil. Durant la journée, allumez la télé, mettez de la musique, discutez comme vous le faisiez quand il était dans le ventre de sa maman. Cela lui permettra de distinguer rapidement le jour et la nuit.

Durant la nuit, si vous faites du cododo, éteignez la lumière. Si le petit dort dans un berceau, optez pour une petite lampe à côté. Mais n’utilisez pas de lumière forte.

Les avantages de mettre son enfant en crèche assez tôt

 

En mettant assez tôt les bébés dans une créche Lyon, ces derniers apprennent rapidement à distinguer le jour et la nuit. Aussi, ils deviennent plus autonomes assez vite par rapport aux enfants gardés individuellement. La raison en est simple, les enfants gardés en crèche ont une routine. Le matin, ils se réveillent avec leurs parents.

Ensuite, on les emmène à la crèche. Puis là-bas, ils boivent leur lait à des heures fixes. De même, ils font leurs siestes à des heures régulières. Par conséquent, ils font rapidement la différence entre l’heure de dormir et l’heure de se réveiller. Néanmoins, cela ne veut pas dire qu’à partir du moment où vous mettez votre enfant en crèche, il ne va plus se réveiller au cours de la nuit. Les réveils nocturnes continuent jusqu’à ce que l’enfant ait au moins six mois. Mais, ils sont moins fréquents.