Tout savoir sur le livre-journal des recettes et charges des professions libérales en Belgique

Tout savoir sur le livre-journal des recettes et charges des professions libérales en Belgique

9 juillet 2019 0 Par Michel

Dans certaines grandes villes en Belgique, il existe des professionnels libéraux qui tiennent un dossier comptable assez particulier comme un livre-journal des recettes et dépenses. Ce dossier vous fera le point sur ce sujet en vous présentant quelques points essentiels que vous devez absolument connaître.

Qui peuvent tenir un tenir un livre-journal des recettes et dépenses ?

En général, un livre-journal des recettes et dépenses doit être tenu par les professionnels libéraux relevant du régime des bénéfices non commerciaux à Saint-Gilles, Ixelles ou à Bruxelles.Plus particulièrement, cela ne concerne que les personnes physiques ou morales réalisant leur profession sous le régime spécial de la déclaration contrôlée.

En comptabilité d’entreprise, un livre-journal désigne un document mentionnant dans les moindres détails toutes les données relatives aux recettes et aux dépenses professionnelles. Pour ce faire, l’entreprise pourra faire appel à un comptable à Saint-Gilles. En tant que professionnel en matière de chiffre et de compte, ce dernier est amené à remplir et suivre au jour le jour le compte de son entreprise cliente.

Un prestataire comptable dans la ville de Saint-Gilles peut travailler pour n’importe quel professionnel libéral. Quel que soit le type d’activité qu’il exerce. Le comptable peut en effet intervenir auprès des médecins, des infirmiers, des sages-femmes, des chirurgiens dentistes, des pédicures-podologues ou encore des ostéopathes menant leur métier en entreprise individuelle à Saint-Gilles.

Les données à figurer dans le livre-journal des recettes et dépenses

Un comptable doit remplir le livre journal des recettes et dépenses de son entreprise cliente au jour le jour. Et il doit le faire de façon précise et par ordre chronologique. Certaines informations obligatoires doivent y être en effet mentionnées.

Un livre-journal des produits et charges doit contenir des informations sur le détail des recettes. En effet, l’expert en comptabilité doit y mettre en évidence l’identité précise de tous les clients. Il doit également y mentionner toutes les indications liées aux sommes versées. À cela s’ajoutent le moyen de paiement mis en œuvre et la nature des services fournie.

De même, il doit mettre au clair tous les détails concernant les dépenses. Pour cela, il faut indiquer clairement dans le livre-journal le libellé de la charge. Il en est de même de la nature de l’acquisition et la ventilation.

Dans certains cas, il arrive que le prestataire comptable enregistre les recettes de façon globale. Il traite plus particulièrement l’ensemble des bénéfices réglés en espèces. Pourtant, lorsque les recettes sont payées par un autre moyen (chèque par exemple), le comptable tient seulement compte de la totalité du montant de la remise de chèques.

À Saint-Gilles, aucun formalisme ne soumet le livre-journal d’une entreprise. En effet, il n’est pas nécessaire de venir auprès d’un tribunal juste pour le parapher ou le côter. L’entreprise peut uniquement tenir son livre-journal des recettes et dépenses sur papier. Elle peut également se servir d’un logiciel dédié pour minimiser le risque d’erreur lors de l’enregistrement des données. Ce document doit être préservé durant six années à compter de la dernière inscription que le responsable comptable a portée sur ce livre.